Comment puis-je vous aider ?

Découvrez tous nos termes techniques

Vous souhaitez devenir incollable sur les réfrigérateurs ? Vous êtes au bon endroit ;-)

On parle d’un appareil « pose-libre » lorsque l’appareil n’est ni encastrable, ni intégrable. 

Puisque votre appareil est apparent et visible par tous, son design n’est pas à négliger. Élément essentiel de par son utilité, votre appareil peut également devenir une pièce incontournable de votre décoration. 

Pratiques, les appareils dit pose-libre sont volontiers choisis pour leur facilité à être déplacés et parce que leur capacité s’adapte à vos besoins. En achetant un appareil pose libre, vous choisissez la liberté de l’installer partout où vous le souhaitez*.

*Certains critères sont tout de même à respecter lors du placement de votre appareil : il ne doit en aucun cas être utilisé en encastrable ou intégrable et doit être correctement installé. La température ambiante doit correspondre à la classe climatique de l’appareil. Le sol doit être dur et le produit à niveau (les appareils sont équipés de pieds réglables). L’appareil doit être branché à une prise murale reliée à la terre et ne doit pas être situé à côté de sources de chaleur tel que des radiateurs ou des feux de cuisson. Évitez également que l’appareil ne touche des parois murales ; suffisamment d’espace doit être laissé autour afin de permettre la circulation de l’air (se référer au schéma ci-dessous) d’éviter la surchauffe, et la consommation d’énergie ce qui permettra à votre appareil de durer plus longtemps. L’exposition directe au soleil est aussi à éviter pour éviter une hausse de la température des parois et de la consommation énergétique de l’appareil.

Toutes ces consignes d’utilisation et conseils d’économies d’énergie sont à retrouver dans nos notices.

La classe énergétique d’un produit est un système de classification. Elle définit la performance énergétique d’un produit mis sur le marché. 

Chaque produit a une consommation électrique en kilowatt par heure et par an lorsqu’il est utilisé. Les nombreux tests standardisés de la Commission Européenne auxquels sont soumis les produits permettent de calculer cette consommation et donc de les classer de A pour les produits les plus performants à G pour les plus énergivores.

Plus votre produit se rapproche du vert et de la classe A, plus il sera respectueux de l’environnement et de votre budget. Car un appareil qui consomme moins est un appareil qui vous coûte moins.

Vous pouvez retrouver la classe énergétique de votre produit sur son étiquette énergie qui est livrée avec votre appareil. 

Cette étiquette énergie a été modifiée le 01/03/2021 par la Commission Européenne afin de revoir les critères de consommation énergétique des appareils de réfrigération visant à l’amélioration des performances des produits et ainsi réduire les émissions de gaz à effet de serre.

La classe climatique correspond à la plage de température ambiante dans laquelle votre appareil fonctionne correctement et de façon optimale. Il est essentiel de bien choisir la classe climatique de son appareil afin d’éviter tout risque au niveau du fonctionnement du compresseur de l’appareil et de surconsommer en énergie.

La classe climatique est indiquée sur la plaque signalétique de votre produit. Vous pouvez également retrouver cette information en scannant le QR code de votre étiquette énergie.

Il existe plusieurs modes de dégivrage possible selon vos appareils.

  • Automatique :

Le dégivrage de la partie réfrigérateur de votre appareil est généralement entièrement automatique. L'eau du dégivrage s'écoule vers un bac de récupération situé sur le moteur.

La chaleur dégagée par le moteur fait évaporer le contenu de ce bac. L'apparition de gouttelettes d'eau ou de givre sur la paroi verticale au fond de votre réfrigérateur est tout à fait normale car c'est un endroit particulièrement froid et humide de l'appareil. Ce givre est régulièrement éliminé lors des phases de dégivrage automatique de votre réfrigérateur.

  • Manuel : 

Le dégivrage manuel nécessite une action de votre part. Il concerne le plus souvent les congélateurs ou compartiment congélation. Il faut éteindre et débrancher votre appareil quand une couche de givre supérieure à 4mm se forme, et le laisser dégivrer. Essuyer et nettoyer les compartiments avant de remettre l’appareil en fonctionnement.

Attention une couche de givre supérieure à 4mm va entrainer une surconsommation en énergie. Il est donc important de dégivrer régulièrement votre congélateur afin de limiter sa consommation d’énergie.

N’utilisez pas d’objets tranchants ou pointus pour retirer la glace. Privilégiez un grattoir en plastique.

  • No Frost :

Le froid No-Frost présente le grand avantage de n’avoir pas besoin de dégivrer. Une ventilation intégrée permet un dégivrage automatique. L’aspiration de l’humidité empêche la formation de givre sur les parois.

Il existe trois différents types de froid :

  • Froid statique :

Ce système sans ventilation réparti le froid naturellement et librement. Cette technologie est la plus répandue et la moins coûteuse. Elle présente l’avantage d’être très silencieuse et de dépenser peu d’énergie. 

Puisque la température n’est pas homogène, il est conseillé de limiter les ouvertures, car le retour à la température optimale est lent et de ne pas trop coller les aliments les uns aux autres. Il est également essentiel de bien ranger les aliments en fonction de leur type pour optimiser leur conservation. Par exemple, la zone la plus froide, indiquée par un sticker dans votre réfrigérateur, est destinée aux aliments délicats, aux aliments sensibles et hautement périssables.

  • Froid brassé :

Ce système de refroidissement permet un brassage de l’air froid grâce à un ventilateur placé dans le fond du réfrigérateur. Cela assure une température relativement homogène dans l’ensemble de l’appareil et une conservation plus longue des aliments.

Inconvénients de ce type de froid : le ventilateur rend le produit un peu plus bruyant et les odeurs des aliments peuvent se mélanger.

  • Froid ventilé ou « No Frost » :

Le système « No Frost » est le plus perfectionné. Ce système permet de répartir un air froid et sec de façon homogène. Une ventilation intégrée permet un dégivrage automatique car l’aspiration de l’humidité empêche la formation de givre sur les parois. D’où son appellation « No frost », littéralement « pas de givre ».

Le retour à la température initiale, après l'ouverture de la porte, est trois fois plus rapide qu'avec un froid statique.

L’inconvénient est que cette technologie est coûteuse et peut assécher les aliments, il faut donc bien les emballer.

Le nombre d’étoiles (0 à 4) d’un congélateur permet de le catégoriser. Chaque étoile correspond à une plage de température à l’intérieurde ce compartiment.

Le congélateur est un compartiment de conservation des denrées sous 0°C. Il peut être intégré dans un compartiment à l’intérieur de votre réfrigérateur, ou bien être indépendant. Il existe différents types de congélateurs en fonction de :

-leur volume,

- leur capacité à conserver des denrées surgelées ou à congeler des aliments frais (pouvoir de congélation).

Pour la conservation d’aliments surgelés, il devra maintenir -12°C, pour congeler des aliments frais il devra atteindre -18°C et jusqu’à -24°C selon sa capacité et son pouvoir de congélation.

Pour savoir jusqu’à quelle température peut descendre votre appareil, il convient de vérifier de combien d’étoile il bénéficie.

Plus il a d’étoiles, plus son pouvoir de congélation est important. S’il affiche 0 étoile, il ne pourra être utilisé qu’en conservation de glaçons par exemple. Avec 3 étoiles, la température du congélateur descend à -18°C et vous pourrez ainsi conserver vos aliments déjà congelés. Le congélateur le plus puissant est donc le 4 étoiles. Avec une température entre -18°C et -24°C, il bénéficie d’un pouvoir de congélation (calculé en kg/24h) et d’une autonomie en cas de coupure de courant.

La congélation permet une conservation bien plus longue mais pas éternelle de vos aliments. Avant de congeler, il existe des règles à bien respecter.

  1. Congelez uniquement si l’aliment n’a pas déjà été congelé. La congélation stoppe le développement des bactéries mais ne les élimine pas.  En décongelant, les bactéries se réveillent et subsistent. Il existe également quelques aliments dont la congélation est fortement déconseillée.
  2. Congelez rapidement avant que vos aliments ne perdent en saveurs et en texture.
  3. Laissez refroidir vos plats avant de les congeler pour une meilleure conservation. En congelant un aliment encore chaud, vous encouragez la formation de givre. Vous perdez en efficacité de congélation et augmentez la consommation de votre appareil.
  4. Bien emballer. Afin d’éviter la prolifération des bactéries, le mélange des odeurs ou d’altérer la bonne conservation de vos aliments, il est nécessaire de les emballer correctement. Pour encore plus d’efficacité, vous pouvez mettre sous vide vos aliments afin d’allonger la durée de conservation et préserver au mieux leur fraicheur.

La durée de conservation des aliments au congélateur dépend de leur nature.

Voici quelques exemples de durée de conservation :

  •  Viande (steak, côtelette, rôti – frais) : 6 mois
  •  Viande haché fraiche : 3 mois
  • Viande cuite : 2 à 3 mois
  • Volaille entière – fraîche : 1 an
  • Morceaux de volaille – frais : 9 mois
  • Volaille et morceaux cuits : 3 mois
  • Poissons maigres (morue, sole…) : 6 mois
  • Poissons gras (saumon, maquereau…) : 2 à 3 mois
  • Palourdes, moules écaillées et cuites : 3 mois
  • Crevettes, calmars, moules décortiqués et frais : 3 mois
  • Jambon cuit : 1 à 2 mois
  • Fromage râpé et beurre : 3 mois
  • Restes de plats cuisinés, sauce : 2 à 3 mois
  • Pain frais cuit : 1 mois
  • Gâteau (découpé en parts individuelles) : 3 mois
  • Fruits et légumes (lavés/séchés ou blanchis) : 8 à 12 mois

Ces temps sont indicatifs et tiennent compte d’une congélation optimale dans des emballages individuels et hermétiques. N’oubliez pas de noter sur vos produits la nature de ce que vous congelez ainsi que la date de congélation.

La congélation convient à la plupart des aliments. Néanmoins, certains aliments la supportent mal.

C’est le cas de certains fromages comme le chèvre, ricotta ou encore fromage à la crème. Le lait et les œufs sont également peu indiqué pour la congélation. On compte aussi les soupes à base crème les flans pâtissiers ou encore certains légumes crus (tomates, concombres …) dans les denrées que l’on doit éviter de congeler.

Le « Ok listeria » est un indicateur de température et une signalétique « zone froide ». Présent dans votre réfrigérateur, il vous indique si la température est correcte et où se situe la zone la plus froide (température inférieure ou égale à 4°C).

Cette zone est destinée aux aliments délicats, aux aliments sensibles et hautement périssables: viandes, volailles, poissons, charcuteries, plats préparés, salades composées, préparations et pâtisseries à base d'œufs ou de crème, pâtes fraîches, pâte à tarte, pizza/quiches, produits frais et fromages au lait cru, légumes prêts à l'emploi vendus sous sachet plastique et plus généralement, produit frais dont la date limite de consommation (DLC) est associée à une température de conservation inférieure ou égale à +4°C.

La température n'est pas totalement uniforme à l'intérieur de votre réfrigérateur. Chaque type d’aliments ayant sa propre température optimale de conservation, il est donc primordial de placer ses denrées au bon endroit afin de bien les conserver et ne pas risquer l'intoxication alimentaire. En rangeant correctement, vous évitez également le gaspillage alimentaire en jetant des aliments qui se sont détériorés.

Conseil : ne laissez pas la porte ouverte trop longtemps afin que la température intérieure ne remonte pas trop.

Product added to wishlist
Product added to compare.